Home » Articles » Ignorer sa voix, c’est ignorer soi-même par Alida

Ignorer sa voix, c’est ignorer soi-même par Alida

La voix draine nos émotions.  Elle révèle qui nous sommes, révèle nos pensées et  donne la couleur à nos paroles.
C’est un outil d’expression émotionnel merveilleux qui est notre à disposition 24h sur 24.
Beaucoup de personnes ont zéro connexion avec leur voix. Elles ne l’écoutent pas et même, souvent, elles détestent le son de leur voix.
C’est vrai, la voix reste encore quelque chose de très mystérieuse, une chose qui fait partie de nous et dont on se sert d’une manière in-consciente depuis qu’on a pointé le nez sur terre!

Pourtant la voix et spécifiquement la voix chantée, mérite vraiment qu’on l’écoute de plus près!
Elle nous offre une multitude d’informations sur soi!
(Mais c’est peut- être pour cela qu’on évite d’aller à sa rencontre 😉 )

Car dans mes ateliers j’entends toujours dire, au moins une fois:
« Ah non je n’ose pas chanter! C’est comme si je me montre nu ou que je me dévoile ».
Cette peur est omniprésente.

Ce sont les voix du passé, la voix des parents, d’un oncle, d’un enseignant, d’une grand-mère, d’un voisin ou d’une voisine qui résonnent encore dans les oreilles:
Tais-toi!  On ne répond pas à ses parens! Tais -toi! Un garçon ne pleure pas. Tais-toi ! Il faut être fort, Tais toi! T’es une vrai fille, ça braille tout le temps
Tais -toi! C’est moi qui commande. Tais-toi! T’es trop con. Ne dit rien à personne, on ne te croira pas, Tais -toi tu chante faux comme une casserole etc

Et ces phrases, ces injonctions ont laissées de très fortes empreintes et sont intégrées comme des vérités.
Il est très utile  et même indispensable de, justement, les écouter et de les accueillir.
Non pas en tant que vérité mais pour reconnecter l’émotion que ces mots réveillent en vous.

Et là nous y sommes ! On va pouvoir commencer le dialogue entre les voix et les émotions.
On va pouvoir les exprimer et retrouver le vrai contact avec soi.

Pour espérer un changement vers un mieux-être Il est absolument necessaire de passer par :
L’écoute, l’accueil, l’acceptation, le ressenti et l’expression des émotions.

J’ai envie  de vous dire que même sans chanter on se dévoile!
Il suffit de parler, de faire entendre sa voix; tout de suite il y l’intonation, une coloration du timbre, un débit de parole, le choix des mots, le souffle, le volume sonore.Tous ces ingrédients parle de vous sans filtre.

Mais … quand on chante on est emmené à s’écouter davantage et là on arrive sur du terrain glissant, plus risqué.
S’écouter soi oblige à faire face à se qu’on ne veut peut- être pas trop voir!

Tous ces ingrédients sont amplifiés et le contact avec soi aussi!

Et donc en réalité il s’agit de la peur de se dévoiler à soi-même, de se rencontrer pour de vrai!

Oui, bien sûr mais n’est – ce pas super de pouvoir être en contact, grâce à cette voix, avec soi et s’aider soi -même?

La voix chantée intuitive et consciente ouvre la voie: de l’acceptation de soi, de l’accueil de soi, de la connexion
à son corps et de l’expression des émotions

Pour moi tant qu’on n’ose pas écouter, ni exprimer sa voix et toutes les voix du mental également, il n’y a pas de réel changement vers un mieux- être possible.

Vous êtes la voix,
Toutes vos voix vous guident infailliblement vers votre intérieur;

à vous de les exprimer par le chant, par la parole, par l’art.
Aussi par des actes et manifestations concrètes, qui enclenchent des changements dans la réalité de votre vie quotidienne!

Accepter sa voix, c’est s’aimer,  s’écouter et s’exprimer c’est être sa propre thérapeute!

Alida

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags and attributes are not allowed.

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *